Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
WAKESHARING

Ils ont surfé la Vague... sur le Léman !

Rédigé le 15/11/2017
WakeSharing


C'est une histoire digne d'un film hollywoodien, avec des faux airs de Point Break, film mythique des années 90, qui mettait en vedette Patrick Swayze et Keanu Reeves. Les 2 protagonistes étaient des fous de surf et attendaient "la vague" qui les emmeneraient.
Nos 2 protagonistes de cette histoire se nomment Adrien Desuzinge et Nicolas Burnet, 2 chablaisiens de 30 ans,  que nous retrouvons dans un  bar au centre de Thonon Le Bains (FR).
Ces passionnés de sport extrême nous avouent qu'ils touchent à tout en matière de glisse, avec une prédilection pour la vague qu'ils sont même allé chercher un jour jusque dans la Dranse, la rivière du Chablais, avec ses forts courants, qui se jette dans le lac léman.



Pour surfer il faut une tempête. Si le lac est démonté, c’est notre repère.

Les présentations faites, nos deux compères rentrent rapidement dans le vif du sujet en nous racontant les origines de "ce délire".
Nico est le premier à avoir bravé la vague, et cela remonte à 2011, où un jour en déplacement avec son patron au bord du lac, il n'avait de cesse de regarder le lac, démonté ce jour là, car une méga tempête s'abattait sur le Léman.
Nico nous dit : "Toute la journée à force de regarder les vagues, je me suis dit, ce soir c'est mon soir !".
Et dès qu'il fut rentré chez lui, il eut juste le temps d'attraper sa planche, appeler son frère qui faisait de la photo et c'était parti.



Très vite, Nico est rattrapé par son pote Adrien, avec qui ils deviennent en quelque sorte " les surfeurs du Léman". Quand on leur demande pourquoi le lac ? Leur réponse est simple : "on s'est toujours dit que le lac se serait bien pour surfer, et qu'il ne se trouve pas à 10 heures de route comme les spots classiques que sont Hossegor ou Biarritz".
Nico et Adrien sont donc à l'origine de ce mouvement, ce sont les "pères fondateurs" du surf made in Léman.
Ils appliquent des règles de base, se lancent souvent dans les vagues avec une eau avoisinant les 7 degrés, sans gant, ni cagoule, et parfois même sans chausson, comme si ils partaient précipitamment, de peur de manquer la vague.
Le risque pour le matériel est plus important que pour la pratique dans l'océan avec son sable fin, car ici il est question de rochers et de cailloux.



Cela part d’un délire. 2 mecs ont osé un jour braver les vents, la tempête et le froid sur le lac.

Lundi 6 novembre, nos 2 surfeurs se sont à nouveau retrouvés devant leur "spot" préféré à Anthy sur Léman et, tempête au rendez-vous, ils se sont lancés à l'eau. Cette fois-ci ils étaient filmés par leur ami Eric Pelletier qui a bravé les vagues jusqu’au bout du ponton pour capturer tout cela en images.
Quand on leur demande ce qu'il pense de notre plateforme WakeSharing, ils nous répondent tout simplement que l'idée est superbe, et que pour eux ce projet représente l'avenir de la pratique du bateau et des activités nautiques sur le lac.

Voici le résultat en vidéo de l'exploit de nos "seigneurs du Léman" qui, la prochaine fois, on l’espère pourront filmer à l'aide d'une caméra frontale, l'envers du décor.
Retrouvez également les photos dans notre galerie.