Identifiez-vous

8 vérifications incontournables au moment du carénage

8 vérifications incontournables au moment du carénage

Le carénage est l’occasion d’effectuer quelques vérifications supplémentaires sur votre bateau. La manipulation ne se limite donc pas seulement au nettoyage de sa coque et à l’ajout d’un antifouling mais elle permet de contrôler quelques pièces essentielles au bon fonctionnement de votre bateau. Profitez donc de la mise au sec de ce dernier pour effectuer ces 8 vérifications incontournables.

Les précautions à prendre lors de la sortie de l’eau

La sortie de l’eau est généralement effectuée par des grutiers professionnels sauf dans le cas des bateaux transportables. Une fois passé sur le travel-lift, prenez garde à ce que la sonde du loch ne soit pas sortie lorsque les sangles seront ajustées. Lorsque votre bateau se trouve dans les sangles, c’est l’occasion pour vous de nettoyer la quille. Profitez de cet instant pour effectuer ce nettoyage car vous ne pourrez plus le faire une fois que le bateau sera posé à terre.

Les vérifications à faire lors du carénage

Les calles sont disposées par ceux qui effectuent le grutage. Le bateau est alors supporté par une charpente en bois autrement connue sous l’appellation de  »ber ». Généralement les professionnels effectuent cette opération en connaissance de cause mais vous pouvez leur indiquer les zones les plus solides de votre bateau si vous le connaissez bien. Ils ajusteront alors les calles selon vos recommandations.

Le contrôle de l’arbre d’hélice

Vous pouvez profiter du fait que bateau soit sorti de l’eau et mis à sec pour effectuer quelques vérifications diverses sur les parties habituellement immergées. Vérifiez tout d’abord que l’arbre soit bien fixé à la coque. Il vous suffit juste de le prendre à pleine main et de le faire bouger. Si celui-ci ne semble pas être assez bien fixé, vous n’aurez plus qu’à réajuster et à le revisser à la coque. Vérifiez également que la bague hydrolube ne soit pas usée. Si c’est le cas, il est impératif de la changer car les vibrations qu’elle peut engendrer feront souffrir le moteur. Cette pièce n’est pas très coûteuse à remplacer puisqu’il vous faudra débourser environ une vingtaine d’euros environ.

S’attarder sur le safran

Le safran est une pièce essentielle sur laquelle il vous faudra vous attardez. Vérifiez que celui-ci n’ait pas trop de jeu en le faisant bouger vers l’avant et sur le côté. Si celui-ci ne semble pas être bien fixé, il vous faudra alors le changer car cela indique que les bagues sont défectueuses. Sachez également qu’un safran doit avoir un peu de jeu. Les habitués arrivent à faire la nuance et peuvent donc déclarer si celui-ci nécessite d’être changé ou non. Si vous n’avez pas beaucoup d’expérience en la matière, nous vous conseillons d’effectuer cette expertise avec un professionnel à vos côtés.

Profitez du carénage pour traiter les traces de rouille sur la quille

Tôt ou tard, les quilles de votre bateau finissent par rouiller et vous pourrez alors profiter du carénage pour essayer de gratter les zones infectées. Une fois débarrassée de la rouille, il vous faudra recouvrir les zones traitées d’un primaire époxy. Cette opération ne dure pas dans le temps mais sachez que la rénovation complète d’une quille nécessite que le bateau soit immobilisé pendant quelques temps pour que la fonte puisse prendre le temps de sécher à l’air libre.

Les vérifications à faire sur les vannes

Vous pourrez également profiter de la sortie de l’eau pour effectuer des vérifications sur les quelques vannes. Il vous suffira alors de les actionner (ouvert – fermé) pour repérer celles qui seraient éventuellement grippées. Le levier ne devra pas être trop souple mais ne devra pas non plus être trop dur. N’hésitez surtout pas à changer une vanne qui résisterait.

Sondez les éléments électroniques

Pour effectuer cette manipulation, vous devrez absolument faire attention à travailler dans un environnement sec. Il vous suffira de vous munir d’une brosse et de nettoyer toutes les sondes. Sachez que le celle du sondeur ne doit pas être recouverte d’antifouling car cela risquerait de brouiller le signal.

Effectuer l’entretien des sondes

Profitez du carénage pour graisser les joints toriques qui assurent l’étanchéité de la coque. Prenez garde à ce qu’ils ne soient pas collés à la gorge auquel cas il vous faudra en changer.

Articles Liés

Annonces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *