Identifiez-vous

À la découverte de la navigation

À la découverte de la navigation

Le voyage en mer a toujours intrigué les êtres humains avides de sensations fortes. D’ailleurs, plusieurs explorateurs marins ont marqué l’histoire, à l’instar de Christophe Colomb ou plus récemment Jean Le Cam.
Au fil des années, de nombreuses personnes ont été séduites par l’appel des vagues. Si vous lisez cet article, vous en faites peut-être partie.

Ça y est : vous allez enfin entamer votre toute première croisière !
Nous vous félicitons pour ce choix audacieux, car il est certain qu’une merveilleuse aventure vous attend ! Toutefois, nous devons être honnêtes ; vous avez de grandes chances d’être perdu, voire déstabilisées par ce Nouveau Monde qui s’ouvre à vous.
Les novices doivent rapidement enrichir leur langage avec de nouveaux mots. Quoi qu’il en soit, n’ayez aucune crainte ; à la fin de cet article, l’écosystème maritime n’aura plus aucun secret pour vous.

Les différents éléments d’un voilier

Avant de fouler la surface d’une embarcation, il est important de mémoriser les repères physiques. Voici une liste de termes que vous devez absolument maîtriser afin de profiter de cette expérience en toute sérénité.

Les parties internes d’une barque comprennent :

  • Le cockpit : il se situe généralement à l’arrière du bateau. Néanmoins, il existe des modèles qui le placent au centre de la construction. Vous trouverez dans cette pièce la barre de navigation et les manœuvres.
  • La carte à table : cette partie contient tous les éléments électroniques nécessaires au bon fonctionnement d’un voilier. Il s’agit du tableau électrique, du radar, du GPS, de l’ordinateur de bord et du reste de l’équipement.
  • Le carré : le carré est un petit espace dînatoire interne pourvu de banquettes. Il faut noter qu’elles peuvent se transformer en couchette le soir.

L’extérieur est composé de :

  • La grand-voile : elle est située entre la bôme et le mat. Celle-ci représente la principale voile du bateau.
  • Le génois : il s’agit de la voile avant.
  • Le spi : localisé à l’avant du voilier, il fonctionne grâce aux vents arrière. Le spi est assez difficile à manier contrairement aux autres types de voiles.
  • La bôme : c’est le support de la grand-voile. Elle prend directement appui sur le mat.
  • Le winch : il sert à régler de déploiement de l’ensemble des voiles. Conçu sous la forme d’un treuil. Ce dernier possède un mécanisme semblable à celui d’une manivelle.

Quels actes poser lors de la navigation ?

Il est temps de mettre la barque à l’eau ! Une fois à bord, vous serez certainement marqué par le nombre de cordes qui traînent. Mais le saviez-vous ? Il ne s’agit pas de la terminologie adéquate ?
Vous êtes tenu d’employer le mot « bouts », que vous prononcerez « boute ».

Vous avez de la peine à mémoriser toutes ces informations ?
Nous vous conseillons fortement de vous faire accompagner par un personnel navigant confirmé ; ce professionnel du domaine vous apportera son aide à coup sûr !

Dès le début de la manœuvre, certaines actions doivent être posées :

  • Le largage des amarres : elles servent à immobiliser le bateau à un point fixe, tel qu’un port. Le poids généré par ces éléments doit être supprimé avant toute chose.
  • La hisse des voiles : elle s’effectue grâce aux drisses.
  • Le positionnement des écoutes : généralement placées aux extrémités de toutes les voiles, elles permettent de les réaligner dans une direction.
  • Le bordage des voiles : il consiste à tirer sur les écoutes pour arriver à proximité de l’axe, ce qui fera avancer le voilier sur l’eau.
  • Le choquage : c’est l’action inverse du bordage des voiles. Ici, la vitesse précédemment enclenchée va considérablement diminuer.

Le lexique de la navigation

Un matelot qui se respecte doit obligatoirement se familiariser avec les notions listées ci-dessous :

  • Affaler : il est question de faire monter une charge ou une voile.
  • Abattre ou loffer : en d’autres termes, il sert à s’éloigner ou de se rapprocher de la trajectoire du vent.
  • Empanner : lors de cet acte, l’équipage manœuvre pour modifier la voilure et changer d’armure. Ainsi, le bateau bénéficie du vent arrière.
  • Hisser : c’est un acte contraire à l’affalement. Il consiste à faire monter soit une voile, soit une quelconque charge à transporter.
  • Virer de bord : ce procédé complexe permet de changer le sens des voiles dans l’objectif d’être propulsé par un vent de face.
  • Le bâbord : le bâbord est le côté gauche du bateau.
  • Virer à tribord : signifie que vous devrez virer du côté droit du voilier

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *