Identifiez-vous

Comment bien préparer ses activités de plaissances

Comment bien préparer ses activités de plaissances

Relaxation, plaisir et découverte sont garantis lors d’une plaisance. Néanmoins, certaines préparations s’imposent pour pallier les surprises. Tout comme quelques précautions doivent être prises pour que la croisière se déroule comme prévu. Ces initiatives sont requises pour faire des instants passés sur l’eau un moment agréable que chaque participant n’oubliera jamais. Les quelques points qui suivent résument les essentiels à ne pas négliger.

Les préparations incontournables

La vérification du bateau représente l’étape primordiale et obligatoire à ne surtout pas manquer. Que l’embarcation appartienne aux personnes qui souhaitent partir aux larges, ou que le voilier est une location, l’état en général de l’engin doit être examiné méticuleusement. Dans le cas où le bateau a besoin de certains travaux, quelques retouches pour le remettre en état ou carrément des réparations, les intéressés ne doivent économiser ni leur force ni leur argent puisque leur sécurité est en jeu.

Envisager le pire permet d’anticiper et de prendre les mesures adéquates, notamment en cas de problème imprévisible qui peut survenir. Les activités de plaisance sont censées être agréables, bien que des urgences comme une tempête, une panne majeure, un naufrage ou un accident puissent avoir lieu sans que personne ne s’y attende. De ce fait, les équipements de sécurité doivent être complets et en nombre suffisant. Leur emplacement doit être accessible pour pouvoir les sortir rapidement en cas d’urgence.

Les bateaux de plaisance, notamment les nouvellement conçus, sont équipés des appareils technologiques afin de faciliter la transmission et les échanges avec les autres, comme avec les garde-côtes par exemple. Le bon fonctionnement de la radio VHF doit être testé pour être en mesure d’appeler les secours, les CROSS et les capitaineries si besoin. En cas de dysfonctionnement constaté lors du contrôle, sa réparation est impérative avant d’appareiller. Sinon, le responsable doit avoir l’application APRIL Marine Assistance sur son mobile (Android ou iOS). Ainsi, ce dernier peut appeler les secours, en composant le 196 sur son téléphone portable, si jamais le VHF a un problème. Toutes ces dispositions ne sont pas des superflus puisque en cas de souci, ces détails peuvent aider le responsable à assurer la sécurité des autres personnes à bord.

Quelle que soit la durée du périple, les imprévus peuvent avoir lieu et surprendre. Mettre une sorte de kit de survie à bord de l’embarcation permet de faire face aux situations compliquées. L’aménagement d’un espace de rangement est idéal pour ranger ces effets. Le kit doit être composé, au minimum, des vêtements de protection contre l’hypothermie, des produits pharmaceutiques de base, de la nourriture, des boissons, un mini-panneau solaire, un GPS, des dispositifs lumineux et des équipements pour flotter.

Un mauvais temps qui s’annonce n’est pas de bon augure pour partir en mer. Prendre connaissance des alertes et prévisions de la météo marine est indispensable. Obtenir les bulletins météorologiques pour une période de 5 jours est faisable en souscrivant un abonnement APRIL Marine. Cet outil pratique et facile à manipuler donne la possibilité de recevoir régulièrement les prévisions par e-mail. L’utilisateur n’a qu’à préciser sa localisation et la fréquence de réception voulue..

La destination pour une aventure sur un bateau de plaisance est déjà connue à l’avance. De ce fait, les gens qui veulent partir doivent chercher les renseignements sur les conditions locales, au moment de la préparation. Pour ce faire, ces derniers peuvent se mettre en relation avec la capitainerie.

Les bons gestes à adopter pendant la navigation

Toutes les personnes se trouvant à bord du bateau doivent porter un gilet de sauvetage. Cette disposition est indiscutable et doit être systématique.

Certaines manœuvres peuvent faire chavirer le bateau. De ce fait, les enfants doivent se trouver à l’intérieur, bien installer avec des ceintures de sécurité si possible.

Souvent, le propriétaire du bateau est le seul maître à bord. Toutefois, partager ses expériences avec les gens qui composent le membre de l’équipage est essentiel pour que chaque personne puisse intervenir en cas de besoin. L’expert peut leur montrer les gestes plus ou moins banals comme l’envoi d’un message de détresse, l’utilisation de la radio de bord, le mouillage de l’ancre et autres.

En cas de souci, personne ne doit aller dans l’eau, du moment que le bateau flotte toujours. Après l’envoi de la détresse, tout le monde doit attendre l’arrivée des sauveteurs.

Articles Liés

Annonces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *